"Nébuleuse" Centre d'Art de Flaine 1970 / 2020

24 | 02 | 20

Lorsque par le bout du lac, les premières brumes s'engouffrent dans le cirque, l'air se trouble. Les grands sapins se confondent. La clarté se grise. Les contrastes se tempèrent. Les reliefs se brouillent. L'image persiste.

Lorsqu'en haut du col, les camions quittent définitivement le chantier, la route serpente. Le défilé débute. Sagittaire, Cassiopée et Aldébaran s'activent. Les Grandes Platières accueillent. Les ascenseurs sillonnent. La couleur irradie.

Lorsqu'au milieu du forum, la deuxième génération de visiteurs s'annonce, le Centre d'Art ouvre. Tout d'abord, les lithographies. Puis Calder, Niki de Saint Phalle, César ou Sophie Calle. Les œuvres défilent. Certaines s'implantent. La lumière scintille.

Le temps qu'elles nous parviennent, les nébuleuses sont déjà loin. Nous percevons une image passée mais persistante, une couleur pâle bien qu'irradiante, une lumière éternellement scintillante.

Anthony Lenoir, janvier 2020

 

Il y 50 ans, en janvier 1970, Sylvie Boissonnas ouvrait un centre d’art dans la station de ski créée un an plus tôt avec son mari, Eric Boissonnas. L’architecte de Flaine est Marcel Breuer. Ce centre d’art est un lieu dédié principalement à l’art contemporain, doté d’une salle vidéo et d’une bibliothèque.

En 25 ans, de janvier 1970 à septembre 1995, Sylvie Boissonnas organisa plus de 70 expositions, avec une volonté délibérée d’éclectisme. Suivant son goût, sa curiosité, ses amitiés, elle passa des « Dessinateurs d’humour » aux « Peintures rituels du Mithila », de Max Ernst à Jean Dewasne, de Support-Surface à Di Rosa…

Faire découvrir l’art aux skieurs était une de ses motivations profondes, mais sa grande œuvre restera sans doute la réalisation des « Portraits en Altitudes », reportages dans les villages autour de Flaine dans les années 80. (Huit mois de reportages sur huit années dont sont issus un livre, des films et de nombreuses photographies). Elle entreprit l’installation d’œuvres monumentales dans le paysage dont : Les 3 Hexagones de Vasarely, le Boqueteau de Dubuffet et la Tête de femme de Picasso ! Éric et Sylvie Boissonnas s’engagèrent également - à l’aide de la Scaler Fondation - dans des acquisitions d’œuvres en faveur du Musée National d’Art Moderne – Centre Pompidou.

Le Syndicat Intercommunal de Flaine reprend le lieu en 2003, d’abord sous l’appellation Centre Culturel de Flaine, puis à nouveau Centre d’Art de Flaine. Un lieu toujours tourné vers l’art contemporain, doté d’une bibliothèque et d’une salle vidéo, organisant 3 à 4 expositions par an, souvent autour de résidences d’artistes.

Pour ses 50 ans, le Centre d’Art de Flaine propose Nébuleuse, une exposition en deux actes.

Le premier, telle une rétrospective des années Boissonnas, est une plongée dans les archives vidéo du Centre d’Art, dont ressortent des captures d’images présentées à la manière d’un cabinet de curiosité, agrémentée d’un coin salon pour visionner ces films.

Le second est une invitation faite à des artistes, prenant appui sur les archives vidéo et l’histoire du Centre d’Art de Flaine.

 

Nébuleuse : du 27 février au 19 avril 2020 Vernissage le 27 février à 18h.

Projection du prémontage du film de Laura Tangre « Dans la station »

 

Nébuleuse : du 5 juillet au 28 août 2020

 

Commissariat d’exposition :

Geneviève Holvoët et Anthony Lenoir

 

Voir plus d'articles